Devenir agent immobilier : formation, reconversion, statut

par 07/08/2020Développement d'agence immobilière, Management / Recrutement

Comment devenir agent immobilier ?Vous souhaitez devenir agent immobilier ? Nous vous dévoilons toutes les informations nécessaires : formation, reconversion, choix du statut, afin de concrétiser votre projet professionnel dans les meilleures conditions.

Comment devenir agent immobilier sans diplôme ?

Vous êtes intéressé par la carrière d’agent immobilier, mais vous n’avez pas envie de vous lancer dans de longues études ? Ne vous inquiétez pas : l’expérience peut venir se substituer à l’absence de diplôme. Si l’exercice de la profession d’agent immobilier est toujours soumis à l’obtention de la carte immobilière par l’intermédiaire de la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie), vous pouvez l’acquérir de différentes manières. Si vous avez été salarié suffisamment longtemps auprès d’un agent immobilier titulaire de la carte immobilière, vous pouvez vous-même y prétendre. Le nombre d’années nécessaire pour devenir agent immobilier varie en fonction du diplôme initial :

  • 10 ans si vous n’avez pas le baccalauréat
  • 4 ans si vous avez ou avez eu le statut de cadre, mais pas le bac
  • 3 ans si vous avez le bac.

Enfin, la loi française autorise depuis 2002 tout citoyen à prétendre obtenir un titre ou un diplôme à n’importe quel moment de sa vie. Il suffit pour cela de passer par un processus de VAE (Validation des Acquis et de l’Expérience), qui permet la délivrance de la certification. Aujourd’hui, l’expérience minimale nécessaire à la constitution d’un dossier est de 1 an seulement. Cependant, précisons que la VAE n’est pas automatique : le candidat devra d’abord constituer un dossier de demande, et être finalement évalué par un jury composé de professionnels de l’immobilier.

Essayez GRATUITEMENT Sphere Cloud – outil incontournable dans l’immobilier

Devenir agent immobilier : quelle formation suivre ?

Il est également possible de passer par un cursus qualifiant pour exercer le métier d’agent immobilier. Sur ce marché très concurrentiel, une formation approfondie sera clairement un atout. Pour cela, plusieurs types de diplômes pourront convenir :

  • Le BTS « Professions immobilières » : c’est le diplôme le plus répandu pour l’insertion professionnelle dans le secteur, d’une durée de 2 ans.
  • Après le BTS, des formations en licence ou licence professionnelle immobilière, voire en école spécialisée dans le secteur, telles que l’EFAB (Ecole Française d’Administration de Biens) à Lille, Paris et Lyon, l’ESI (École Supérieure de l’Immobilier) à Courbevoie, ou encore l’IMSI (Institut du Management des Services Immobiliers) à Paris et Lyon, sont possibles. Ces formations sont toutefois plus sélectives que le BTS seul : un bon niveau sera nécessaire.
  • Enfin, une poursuite d’études universitaire dans les domaines juridiques, économiques ou dans le commerce est également envisageable.

De plus, certaines formations peuvent être suivies à distance, ce qui vous permet d’organiser votre temps de formation en fonction de vos contraintes et de disposer de vos cours à votre propre rythme.

Devenir agent immobilier : reconversion

Le secteur de l’immobilier offre de nombreuses opportunités de reconversion professionnelle. Si la carte immobilière est toujours indispensable, le recrutement d’agents immobiliers ou de personnel travaillant en agence est toujours actif. Que vous disposez d’une formation diplômante ou que vous choisissez d’y entrer par la voie professionnelle, il vous faudra toutefois faire preuve de motivation et de persévérance pour entrer dans ce milieu très concurrentiel. L’ESPI (École Supérieure des Professions Immobilières), présente à Paris, Lyon, Bordeaux et Marseille, accueille régulièrement des adultes en formation (visant l’obtention d’un titre de niveau Bac+3 et au-delà) pour une reconversion professionnelle. Le recrutement se fait après une sélection sur dossier, des tests et des entretiens. Très reconnue, cette école offre un parcours de choix pour devenir agent immobilier. Le fait de maîtriser l’anglais est, de nos jours, un avantage qui permettra de vous démarquer. En effet, de plus en plus d’acheteurs étrangers viennent investir en France. En particulier dans certains secteurs géographiques (pensons notamment aux villes comme Chamonix, Megève ou Val d’Isère), la connaissance de la langue de Shakespeare se révélera indispensable. Pour finir, la formation de négociateur immobilier, beaucoup plus accessible puisqu’il suffit de justifier d’un niveau seconde pour y être éligible, constitue une première étape pour ceux qui souhaitent devenir agent immobilier par la voie professionnelle.

Agent commercial immobilier ou agent immobilier ?

Différents modes d’exercice sont possibles pour le métier d’agent immobilier. Si l’agent immobilier peut être propriétaire de son agence immobilière, l’agent commercial immobilier est en revanche un professionnel indépendant qui réalise des prestations pour le compte d’une agence, mais jamais en son nom propre. Pour cette raison, il n’a pas à détenir de carte immobilière. Néanmoins, du fait de l’absence de cette carte, ses prérogatives sont limitées :

  • Il n’est pas autorisé à établir lui-même ni bail, ni promesse de vente, ni compromis.
  • Il n’est pas habilité à percevoir les règlements du client.
  • Il ne peut pas donner de consultations juridiques, ni rédiger des actes sous seing privé.

Si vous voulez exercer la profession d’agent commercial immobilier, il vous faudra en revanche une attestation préfectorale donnant lieu à l’obtention d’une carte de délégataire (gratuite), demandée pour vous par l’agence qui vous emploie. Le grand avantage de l’agent commercial immobilier est évidemment son indépendance par rapport à l’agent immobilier employé, qui est nécessairement lié à son agence et se doit de respecter les exigences et contraintes de son réseau de franchisés. Il peut ainsi obtenir des contrats avec plusieurs agences et n’a pas à justifier de sa manière de travailler. En revanche, un agent immobilier a l’avantage de bénéficier de prestations sociales telles que l’allocation chômage et surtout jouit d’une plus grande liberté dans la gestion de son travail, puisqu’il peut, lui, endosser le statut d’intermédiaire légal pour les transactions immobilières. Pour finir, c’est la loi Hoguet qui encadre l’activité des professionnels de l’immobilier.

Devenir agent immobilier : carrière et salaire

Un agent immobilier touchant des commissions sur les ventes qu’il réalise (allant de 3 à 8 % du prix du bien), il est difficile de donner un salaire typique pour un agent débutant. À cela s’ajoute, si son agence gère des biens à l’année, des honoraires mensuels. On peut cependant estimer qu’un agent immobilier en début de carrière touchera entre 1500 et 3000 € brut par mois. Avec de l’expérience et du travail, son salaire mensuel atteindra 4000 ou 5000 €, voire plus. Après un certain temps passé au service d’un employeur, un agent immobilier ambitieux peut choisir de créer sa propre entreprise immobilière. Certains choisissent de se spécialiser dans un type de biens (terrains, locaux commerciaux, maisons de luxe, etc.). Il pourra ensuite développer son agence en s’entourant d’une clientèle régulière et en employant davantage de commerciaux et de négociateurs. Si le succès est au rendez-vous, il peut même développer son propre réseau d’agences immobilières. Enfin, il pourra également devenir conseiller immobilier d’entreprise ou consultant immobilier grâce à son expérience et à l’expertise qu’il aura accumulée.

Contactez-nous vite pour découvrir notre solution Inbound !

Emilie Delhaye

Par Emilie Delhaye, le 07/08/2020

Share This