“Établir un plan de communication était indispensable pour éviter de naviguer à vue”

par | 14/04/2015 | Non classé

Après la fusion récente de Jacob Immobilier et Boyer Torrollion, il apparut indispensable aux dirigeants de la nouvelle entité Jacob-Boyer Torrollion de restructurer la stratégie du Groupe en optant notamment pour l’accompagnement Axelim.
Zoom sur cette collaboration avec Katia VERMAST, chargée de communication de Jacob-Boyer Torrollion.
Pourquoi avoir choisi l’expertise Axelim ?
Katia VERMAST : Jusqu’à maintenant, notre communication envers nos clients et prospects n’était que peu développée. Nous ne lancions pas d’actions de communication régulières nous permettant d’entretenir la flamme et de rester présent à leurs esprits.
Notre objectif est que Jacob-Boyer Torrollion soit perçue comme une agence moderne, communicante ; une agence à laquelle on pense immédiatement lorsque l’on a un projet immobilier, qu’il s’agisse de vente, d’achat ou de location.
Autre point important, nous souhaitons organiser et structurer les processus commerciaux et CRM de nos négociateurs, afin d’améliorer significativement la qualité des services proposés à nos clients.
Qui dit “agence communicante” dit “création et diffusion de campagnes de newsletters et/ou d’e-mailings”…
Katia VERMAST : Tout à fait ! Et là, pas question de se lancer tête baissée ! Avec Martine MANHES, notre consultante Axelim, nous avons mené une réflexion approfondie sur le type et le rythme de nos communications ; à savoir des newsletters mensuelles sur des thèmes généraux liés au secteur immobilier, ou encore des e-mailings mettant en avant nos derniers biens en portefeuille, dédiés à nos clients acquéreurs.
Afin de structurer notre communication, il était essentiel de construire un plan détaillédes actions que nous allions mener : quelle communication ? Quand la lancer ? Quel est le rôle de chaque collaborateur sur cette mission ? Quelle cible visée ?…
Cela nous permet d’avoir une vision globale sur le long terme de nos différents projets à déployer. Le plan d’actions est gage de plus de sérénité !
Chaque mois, vous participez à une session Axelim d’1h30 avec Martine MANHES : quelles actions avez-vous déjà mises en place ?
Katia VERMAST : Nous avons créé des automatismes dans le logiciel Sphere pour nos négociateurs. Par exemple, lorsqu’un de nos collaborateurs vient d’effectuer une visite de bien avec un acquéreur, il reçoit une alerte à J+4 l’informant qu’il doit recontacter son client afin de savoir où en est son projet d’achat. Nous avons également établi notre programme d’envois de newsletters pour les prochains mois à des cibles de clients prédéfinies.

Rodacom

Par Rodacom, le 14/04/2015

Share This