Fermeture des agences immobilières : fatalité ou opportunité ?

par 27/03/2020Communication d'agence immobilière, Marketing immobilier, Site Web Immobilier, Stratégie agence immobilière

Le confinement est officiellement en place depuis quelques jours, forçant votre agence immobilière à fermer. En très peu de temps, vos équipes se sont retrouvées en télétravail, vous avez commencé à ralentir votre activité et les incertitudes ont commencé à s’accumuler. Pourtant, de cette période si particulière, vous pourriez tirer quelques enseignements. 

À quoi s’attendre pendant cette période de confinement ? Comment l’optimiser afin que celle-ci ne soit pas une perte de temps ? Rodacom fait le point.  

Relation client : attention à ne pas la négliger

Bien que le gouvernement ait imposé la fermeture des commerces non essentiels, l’activité immobilière ne s’est pas arrêtée du jour au lendemain. Les transactions en cours n’ont pas pris fin et les nouveaux projets amorcés ne doivent pas être avortés. 

Actuellement, vous vous trouvez encore dans la première phase d’adaptation. Cette situation sans précédent a créé de nombreuses incertitudes. Certains notaires ont cessé leur activité, empêchant la signature d’actes définitifs. Vos clients ont forcément de nombreuses questions sur l’avenir de leur projet. Que vous ayez les réponses ou non, la relation client reste clé pendant le confinement. Il vous faut donc répondre à toutes les questions de vos clients. Même à distance, prenez le temps de les contacter un par un pour leur montrer que vous vous préoccupez de leur dossier. Faites le point ensemble régulièrement. Un client qui se sent pas considéré reste satisfait. Le mot d’ordre ? Entretenez le contact

Télétravail, mais travail quand même

Pour faire face à la crise, vous devez faire preuve d’adaptation quant à vos méthodes de travail. Trouver les outils pour télétravailler, organiser le travail de vos équipes, prévoir d’éventuels aléas…. Visioconférences, logiciel de transaction full web et autres, toutes les solutions mobilisées doivent s’adapter à votre nouveau rythme. Si, ces derniers jours, vous avez été confronté à des difficultés comme l’incapacité de vous connecter à votre logiciel immobilier à distance ou si vous avez perdu des mandats, il est peut-être temps de faire le bilan de la performance de votre agence.

Préparez la reprise d’activité,  actionner les projets dormants 

Toutes les difficultés rencontrées pendant cette période sont en réalité des signes à ne pas ignorer. Comme toute entreprise, vous disposez d’une marge de progression !

En premier lieu, la digitalisation de votre agence. Bien entendu, l’immobilier reste une affaire de relations humaines les agences 100 % digitalisées se sont les mieux adaptées aux premiers jours de confinement.  Dressez le bilan de vos processus, de vos outils, prenez le temps de réaliser une analyse complète de votre agence. 

Penchez-vous ensuite sur vos points de contact avec vos cibles. La fermeture de l’espace physique signifie-t-elle l’oubli de votre marque ? Pas forcément si votre site internet prend le relais. Pour cela, celui-ci doit être visité, mis à jour, ergonomique et surtout au fait des dernières tendances graphiques et techniques. N’hésitez pas à lui offrir une place de choix dans les requêtes des internautes, grâce à des techniques de web marketing maîtrisés par des experts du référencement immobilier. 

Enfin, dernier chantier, votre communication ! De quand date votre dernier plan de communication? Vos actions précédentes ont-elles réellement fonctionné ? Êtes-vous toujours au fait des attentes des acheteurs et vendeurs

Une fois cet état des lieux réalisé, appuyez-vous sur des tableaux de bord visuels qui vous aideront à prendre les bonnes décisions pour le futur de votre agence. Cette période de confinement peut être l’occasion de revisiter ou mettre en place un véritable plan d’action stratégique ! On ne le dira jamais assez : il faut vous préparer à la reprise d’activité et être même plus efficace qu’avant !   

Et les acheteurs dans tout ça ? 

Également confinés chez eux, certains acheteurs ont du temps libre à revendre. Ils en profiteront peut-être pour vous demander des renseignements sur les biens affichés sur les plateformes de diffusion et votre site internet. Votre premier réflexe sera de retirer les publications afin de ne pas perdre de temps sur ces demandes qui n’aboutissent pas toujours…

Pourtant, elles restent de belles opportunités dans le cadre de votre mise en conformité avec le règlement général sur la protection des données (RGPD). Pour rappel, cette réglementation limite l’exploitation des données personnelles sans une preuve de consentement explicite avec une durée de validité de trois ans. Le RGPD ayant été mis en place en 2018, le consentement prendra fin en 2021. Profitez de cette période pour renouveler l’accord de votre base emailing. Pensez également à utiliser les demandes entrantes pour constituer votre nouvelle base de communication. Autant de projets de fond conciliables avec la période que nous vivons.

Rodacom

Par Rodacom, le 27/03/2020

Share This