3 moyens simples pour améliorer vos diffusions d’annonces

par | 08/07/2014 | Non classé

Au lieu de diffuser leur communication sur un seul support en s’adressant à une cible unique, les agences immobilières ont tout intérêt à aller vers une communication multicanal.

Alors que les vendeurs et acquéreurs s’appuient de plus en plus sur le bouche-à-oreille pour choisir le partenaire immobilier qui les accompagnera dans leur projet, le site web d’agence et les supports papier et web restent des canaux qui jouent un rôle fondamental dans le chiffre d’affaires de votre entreprise.

Encore faut-il bien sélectionner ses supports de communication et bien les utiliser…

1 – Sélectionner correctement vos biens

Plus de 90% des agences immobilières françaises sont des agences généralistes. Maisons anciennes ou programmes neufs, appartements atypiques, studios… Ces agences proposent tout type de biens immobiliers.
Mais bien souvent, elles ont tendance à valoriser dans leurs diffusions les “beaux biens” ; ceux qui semblent être les plus vendeurs, communiquant ainsi un positionnement d’agence haut de gamme… Alors qu’elles sont, encore une fois, généralistes. Résultat : elles passent à côté de nouvelles opportunités et de clients potentiels qui ne se reconnaissent pas dans les biens proposés.

Les agences doivent donc trouver le bon équilibre et diffuser leurs annonces afin de s’adresser aux différents profils : investisseurs, jeunes couples, familles nombreuses, etc.

2 – Bien choisir vos supports

Vous l’aurez compris, communiquer sur tous vos biens immobiliers pour toucher l’ensemble de votre cible est essentiel.
Mais il faut savoir que vos clients vendeurs ou acquéreurs ne consultent pas tous les mêmes types de supports d’annonces immobilières. Certains privilégieront en effet votresite d’agence pour leur recherche de biens, d’autres choisiront les portails généralistestels que LeBonCoin.fr ou SeLoger.com, et d’autres encore effectueront leur recherche via des revues papier spécialisées sur les demeures de charme ou les villas de luxe.

Il sera alors judicieux, pour coller au plus près des habitudes de recherche de vos clients et ainsi maximiser vos chances de saisir de nouvelles opportunités d’affaires, de diffuser vos annonces là où vos clients potentiels s’attendent à les trouver.

Bref ! Le bien sélectionné et sa cible privilégiée doivent vous aider à définir quel est le support adapté.

Donnez envie à vos futurs clients de passer à l’acte

Si le ciblage des supports de diffusion est important, ce qui suit l’est encore plus : la qualité des photos et des textes de description de votre annonce.

Rappelons que les deux principaux objectifs que doit remplir une agence lors de la publication d’une annonce immobilière sont :
– s’attirer les bonnes grâces du vendeur en valorisant son bien
– obtenir de nouveaux contacts

Si les photos de votre annonce ne sont pas très engageantes et les textes, pauvres en contenu, les deux objectifs ci-dessus s’avèreront difficilement atteignables. Et cela aura un impact direct sur l’image et la notoriété de votre agence.

En effet, il nous arrive souvent de voir des annonces dont les photos sont sombres, mal cadrées et montrant des pièces du bien sans grande valeur ajoutée…
Les textes de description ne sont d’ailleurs pas en reste ! La plupart du temps, ils se résument à “jolie maison dans l’ouest lyonnais, 110 m2, 2 chambres avec possibilité 3, bureau, salle de bain, belle terrasse”.
Est-ce suffisant pour aider l’acquéreur à se projeter dans cette “jolie maison” ?

3 – Bien concevoir votre annonce en 3 points

Premièrement, former vos négociateurs à la photographie. Nous ne parlons pas ici d’une formation longue et complexe mais simplement de rappeler à vos équipes comment ils peuvent rendre les photos qu’ils prennent plus attrayantes.
Même si vous ne voulez pas investir dans du matériel trop onéreux, quelques bonnes pratiques pour prendre de belles photos : privilégier les jours de beau temps, prendre des photos uniquement de quelques pièces de vie afin de laisser le futur acquéreur imaginer le reste du bien, utiliser des outils simples de filtre photo (déjà présent sur la plupart des applications photos des smartphones) pour améliorer le grain de l’image ou la rendre plus lumineuse…
Bref ! Prendre de jolies photos… Ce n’est pas très compliqué !

Ensuite, améliorer la qualité des textes descriptifs. Comme nous le disions plus haut, deux lignes d’une présentation succincte ne suffisent généralement pas à enthousiasmer tant votre futur acquéreur que votre vendeur ; celui-ci ne trouvant pas que son bien soit réellement mis en valeur.
Il s’agira alors de jouer sur l’émotif et préférer les phrases du type “spacieuse maison pouvant recevoir amis et famille”, plutôt que “villa de 200m2”.

Enfin, ne pas oublier de clore vos annonces sur des phrases telle que “contactez-nous pour visiter ce bien” ou encore “plus de photos sur notre site web”.
Cela semble “bateau” mais cette dernière étape est encore trop souvent oubliée…

Rodacom

Par Rodacom, le 08/07/2014

Share This